Le calcul intensif

GriCAD est en charge de l’exploitation et développement du mésocentre de calcul intensif pour la recherche grenobloise (CIMENT). À ce titre, nous proposons à l’ensemble des personnels de la recherche du site un accès à nos différentes plateformes de calcul.

Avant toute chose, pour accéder aux machines, il faut créer un compte sur Perseus, notre gestionnaire de projets et d’utilisaeurs de nos plateformes de calcul.

Ensuite, voici les différentes étapes pour lancer votre premier job sur nos clusters :

Des tutoriaux ainsi que des exemples d’usages plus avancés sur l’utilisations des clusters de calcul sont [disponibles ici]({{ < ref “/hpc/howtos/_index.fr.md”>}}).

Pour tout problème lié à l’utilisation des plateformes de calcul, merci d’envoyer un mail à cette adresse ou de vous rendre sur notre gestionnaire de tickets

Le mésocentre Grenoblois

Un mésocentre, dont la définition est donnée sur le site du groupe Calcul, regroupe des moyens matériels et humains à une échelle typiquement supérieure aux capacités d’un seul laboratoire et inférieure aux centres nationaux. Ainsi, dans la pyramide de calcul, au sommet de laquelle se situe le Tier 0 des centres internationaux, les mésocentres sont au Tier 2, sous le Tier 1 des centres nationaux et au-dessus du Tier 3 des laboratoires et machines individuelles.

Un mésocentre a aussi la particularité d’être spécifiquement orienté calcul haute perfomance, non spécifique à une seule discipline, mutualisant les moyens tout en restant plus souple et facile d’accès que les centres nationaux. Il permet donc d’accueillir les opérations de calcul de taille intermédiaire et offre un tremplin pour les utilisateurs ayant des besoins relevant des centres de calcul nationaux ou internationaux.

Un mésocentre réalise un équilibre entre une souplesse d’accès la plus grande possible, une mutualisation de moyens offrant l’accès à des plateformes plus capacitives que dans le cadre d’un seul laboratoire et un partage le plus optimal possible des ressources afin de maximiser l’efficacité de leur utilisation et la valeur scientifique des investissements faits par la communauté.